Culture & Réligion

Église catholique au Togo : La nouvelle formule du « Notre Père » entrera en vigueur dès le mois d’octobre

Réunis cette semaine à Lourdes en assemblée plénière de printemps, la conférence épiscopale des évêques de France a annoncé à travers son communiqué l’approbation de la nouvelle formule de la plus célèbre prière chrétienne. Au Togo, cette version actualisée de la prière du « Notre Père » prendra effet à compter du mois d’octobre.

Les catholiques du Togo devront s’habituer à dire désormais « ne nous laisse pas entrer en tentation » au lieu de « ne nous soumets pas à la tentation ». En effet, ce sixième et avant-dernier verset du « Notre Père » a été à l’origine de beaucoup de polémiques et suscité d’intenses débats théologiques. Contrairement à « ne nous soumets pas à la tentation », qui insinuait le fait que les fidèles étaient poussés par Dieu lui-même sur la pente glissante du péché, « ne nous laisse pas entrer en tentation » présente plutôt le Père céleste comme un protecteur bienveillant.

Après dix-sept ans de travail mené par un groupe de biblistes et d’écrivains francophones, voici la formule validée pour les catholiques de la seule prière que Jésus-Christ a transmise à ses disciples qu’est le « Notre Père » ou le « Pater ».

Notre Père qui est aux cieux,

Que ton Nom soit sanctifié,

Que ton règne vienne,

Que ta volonté soit faite, sur la terre comme au ciel.

Donne-nous aujourd’hui notre pain de ce jour

Pardonne-nous nos offenses, comme nous pardonnons aussi,

A ceux qui nous ont offensés,

Et ne nous laisse pas entrer en tentation,

Mais délivre-nous du mal.

Amen

Commentaire d'article

Umalis