Société

Des OSC africaines bientôt à Lomé pour parler de la démocratie et de la bonne gouvernance

La société civile ouest africaine se donne rendez-vous à Lomé du 13 au 15 juillet prochain pour un sommet citoyen sous régional. Initiative des Université sociales du Togo (UST), ce sommet planchera sur le protocole de la démocratie et de bonne gouvernance de la Communauté économique des États de l’Afrique de l’ouest (CEDEAO).

Il sera question pour les organisations de la société civile, des mouvements citoyens et des syndicats des pays membres de l’espace sous-régional participant à cette rencontre, de se prononcer sur le projet de réforme du protocole adopté le 21 décembre 2001 à Dakar. « Depuis sa signature, la société civile ouest-africaine ne s’est pas encore exprimée de façon déterminante sur le projet de réforme du protocole initiée en mai 2015 et qui a échoué, alors que la paupérisation des populations s’accentue et que diverses questions comme celles électorales et constitutionnelles sont au cœur des préoccupations actuelles dans plusieurs pays », a affirmé Pr David Dosseh, coordonnateur des UST.

A cet effet, plusieurs thématiques feront objet de communication au cours des trois jours que va durer le sommet. Il s’agit entre autres de, « bonne gouvernance, un vecteur fiable de développement », « bonne gouvernance et citoyenneté : rôle des sociétés civiles africaines », « démocratie et réformes institutionnelles et constitutionnelles » et « l’armée et les forces de sécurité dans un État démocratique ».

A terme, les participants devront élaborer des stratégies communes de plaidoyer, ceci pour une relecture du protocole afin de lui donner un caractère contraignant.

Commentaire d'article

Umalis