Culture & Réligion

Cérémonie de purification du Togo: Bè et Agoè ont fait leur part

Suivant le programme établi par le Haut commissariat à la réconciliation et au renforcement de l’unité nationale (HCRRUN), la religion traditionnelle a fait ses rites de purification du Togo ce jeudi sur tout le territoire national. A Bè, les prêtres traditionnels et les femmes de la forêt (Avessi) ont procédé à des cérémonies sur la berge de la lagune de Bè.

Libations et invocation des vaudous protecteurs et des mannes des ancêtres afin que ceux-ci calment les âmes errantes des togolais dont le sang a été versé, ont été les moments forts des rites effectués par les prêtres traditionnels. Ensuite à travers une décoction d’eau et d’herbes, les Avessi ont procédé à des cérémonies de purification. « Nous avons donné à manger aux morts, aux fleuves, à Doulégba, le grand fétiche du canton de Bè pour enlever les mauvaises choses qui planent au-dessus du Togo et les dames de la forêt sacrée ont purifié le Togo et apaisé tout ce que nous avons fait », a indiqué le prêtre traditionnel Toboko Prosper Azui.

Tous ces rituels ont été précédés d’une géomancie qui révèle des rivalités et de promesses non tenues au Togo. « A quel niveau et quel endroit, nous ne savons pas et nous allons continuer à chercher pour conjurer ce mal », ont déclaré les prêtres. Autre chose selon la géomancie, les cérémonies faites ce jour ne sont qu’une première étape. « Nous venons juste de commencer, le reste dépend du gouvernement », a ajouté l’un des prêtres.

Les cérémonies se sont déroulées en présence d’Awa Nana-Daboya, présidente du HCRRUN, du Contre-       Amiral Fogan Adegnon, président de la délégation spéciale de la commune de Lomé, des chefs traditionnels et autres. Précisons que ces cérémonies traditionnelles ont eu lieu à Agoè, dans la Binah et sur toute l’étendue du territoire.

Commentaire d'article

Umalis