Société

Togo : Vers l’élaboration d’une loi pour la protection sociale des travailleurs domestiques

Dans le souci d’accorder une reconnaissance légale au métier de travailleur domestique, deux experts de l’Organisation internationale du travail (OIT) sont actuellement à Lomé. Au programme, des séances de travail avec les ministères impliqués dans ce secteur et des descentes sur le terrain en vue d’élaborer un texte qui prendra plus tard le statut de loi.

Cette mission de l’OIT vient appuyer la volonté du gouvernement d’adopter une législation conforme aux recommandations de l’organisme international par rapport à la couverture sociale des travailleurs domestiques qui représentent plus de la moitié de la main-d’œuvre mondiale dans le secteur informel. En effet, cette catégorie de travailleurs, en dépit du fait qu’ils jouent un rôle essentiel dans le développement d’un pays, est souvent laissé-pour-compte et ne bénéficie aucunement des droits légaux.

Généralement dans les pays en voie de développement comme le Togo, le nombre de travailleurs domestiques est très élevé parce que cela reste un secteur accessible sans catégorisation de formation professionnelle. Toutefois, étant au service des particuliers, ils exercent ce métier sans véritable contrat de travail, sans assurance, sans être déclarés à la CNSS ; ce qui ne répond pas aux exigences de l’OIT. Plusieurs autres manquements relatives à ce type de métier seront examinés au cours de la mission de l’OIT.

Commentaire d'article

Umalis