Santé

Des cas de la grippe tropicale ou de Dengue enregistrés dans Lomé-commune

L’information émane du ministère de la santé. Selon un communiqué rendu public, des cas de dengue ou de maladie tropicale ont été identifiés dans Lomé commune depuis le début de l’année 2017. Cependant pour lutter contre cette maladie dite ré-émergente, la division de la surveillance intégré des urgences sanitaires et de la riposte met sur pied un traitement.

La division propose en cas de détection précoce, des traitements pour revoir à la baisse le taux de mortalité. A cela s’ajoutent aussi les méthodes préventives à savoir, éviter la piqure de moustiques, éliminer les déchets solides et assainir son environnement.

Avec pour agent vecteur des moustiques du genre Aedes, la dengue ou encore maladie tropicale est virale et touche enfants, nourrissions et adultes. D’après le communiqué, « l’indice de la dengue progresse actuellement de manière très importante et elle est inscrite aujourd’hui aux rangs des maladies dites ré-émergentes ». Dans le monde, 50 millions de nouveau cas, dont 500 000 cas de dengue hémorragique sont détectés par an. Et ce type de dengue est mortel dans plus de 2,5% de cas, précise l’organisation mondiale de la santé (OMS).

« La dengue « classique » se manifeste brutalement après 4 à 10 jours d’incubation par l’apparition d’une forte fièvre souvent accompagnée de maux de tête, de nausées, de vomissements, de douleurs articulaires et musculaires et d’une éruption cutanée ressemblant à celle de la rougeole. Au bout de 3 à 4 jours, une brève rémission est observée, puis les symptômes s’intensifient (des hémorragies conjonctivales, des saignements de nez ou des ecchymoses pouvant survenir) avant de régresser rapidement », lit-on dans le communiqué.

Commentaire d'article

Umalis