Politique

Ce qui s’est réellement passé à Kara lors du séminaire du « Parti des Togolais »

Nathaniel Olympio, le président du Parti des Togolais lève le voile sur ce qu’il s’est passé à Kara au centre social ce dimanche 2 juillet, au moment où devait se tenir la formation des jeunes de son parti. Invité ce lundi sur la radio Nana fm, M. Olympio a exposé les faits.

Selon le président du Parti des Togolais, c’est le préfet de la Kozah Bawoubadi Bakali qui est le commanditaire de cette mission. En effet indique t-il, au moment de la tenue de la formation M. Bakali a envoyé sur le lieu de la rencontre « un détachement de gendarmes cagoulés et en tenue anti-émeute, avec à leur tête le commandant de brigade », bien que toutes les formalités ont été faites auprès du ministère de l’administration territoriale. « Au-delà, le procureur de la République, la gendarmerie, la police et  même l’évêque ont été informés de la tenue de cette formation », a-t-il ajouté.

En déplorant la situation, Nathaniel Olympio a salué toutefois le calme et la discipline observés par les jeunes de son parti. Il ajoute en outre qu’empêcher une activité de l’opposition est devenue une loi qu’on exerce dans l’impunité totale à Kara puisque, a-t-il souligné, « tout se passe comme si le préfet a la caution de son supérieur hiérarchique ».

Commentaire d'article

Umalis