Sécurité Société

Togo : Un geste pour dire « non » au trafic illicite des médicaments et des drogues

Dans le cadre de la journée internationale de lutte contre l’abus et le trafic illicite des drogues, la commission nationale anti-drogue (CNAD) a procédé ce vendredi à l’incinération des drogues et médicaments illégaux qui ont été saisis par les services de sécurité togolaise. Cette opération s’est déroulée en présence du ministre de la sécurité et de la protection civile, Yark Damehane et de plusieurs cadres de l’armée.

Au total quarante-six (46) tonnes de produits pharmaceutiques prohibés, deux(2) kg d’héroïne, cinq(5) tonnes de cannabis, moins d’un (1) kg de cocaïne ont été incinéré. Pour le ministre de la sécurité, les actions menées dans la lutte contre le trafic illicite de drogue portent des fruits. « Je tiens à féliciter les forces de répression et de sécurité car nous avons constaté que cette année, il y a moins de drogues dures. Il y a quelques années, nous saisissons des centaines de kg de ces produits », s’est-il réjoui.

En effet, le Togo s’est engagée depuis 2010 dans la lutte commune contre l’addition de la drogue à travers la sensibilisation des personnes vulnérables et un accompagnement adéquat des personnes en phase avec l’addition de drogues. « Cette journée est commémorée chaque année au Togo avec une série d’activités destinées non seulement à sensibiliser le grand public et la jeunesse en particulier sur les risques et conséquences liées à l’abus de drogues », a souligné le secrétaire permanent de la Commission Nationale Anti-drogue, le commandant Kossi Amayi.

De nouvelles mesures de fouilles systématiques et rigoureuses seront mises en place afin de barrer définitivement la route à l’entrée des produits prohibés sur le territoire togolais.

Commentaire d'article

Umalis