Economie

Lutte contre la corruption au Togo: l’ANCE met à contribution les journalistes

L’Alliance Nationale des Consommateurs et de l’Environnement (ANCE-Togo) dans le but d’accompagner  le gouvernement dans la lutte contre la corruption au Togo, vient d’initier un projet avec l’appui financier de la Délégation de l’Union Européenne. Ce projet vise à appuyer les efforts des autorités togolaises, à travers la mise en œuvre des actions pilotes en justice. A cet effet, l’ANCE veut impliquer les hommes de médias pour la réussite du projet.

Au cours d’une réunion tenue le 29 juin dernier avec les professionnels des médias, les responsables de l’ANCE ont expliqué les contours du projet et défini les modalités de partenariats et formes d’accompagnement des journalistes pour l’atteinte des objectifs. Dénommé Projet pilote d’actions en justice pour lutter contre la corruption (PPAJLCR), il vise la promotion de la bonne gouvernance économique et la lutte contre la corruption.

Le projet prévoit également le renforcement des capacités de l’ONG ANCE-Togo en tant que représentant national de Transparency International et la formation des acteurs sur les instruments de lutte et de bonnes pratiques. Outre cela, le projet a un autre volet, distribution du code pénal et d’un guide juridique traitant des procédures et comportements à adopter en face d’un acte de corruption.

L’Inspection générale des finances (IGF), l’Inspection générale de l’État (IGE), l’Inspection générale du trésor (IGT), l’Autorité de régulation des marchés publics (ARMP), la justice pénale, le Réseau Anti-corruption (RAC-Togo) sont les institutions concernées.

 

Commentaire d'article

Umalis