Politique

Togo : Le parti « Santé du Peuple » appelle à une union forte de toute l’opposition

A l’issue du vote par les députés Unir de la loi portant création de nouvelles communes au Togo, le parti « Santé du Peuple » de Georges-William Kouessan n’a pas manqué d’exprimer sa déception. Face à la « majorité mécanique », il ne trouve qu’une solution.

Réaction du parti « Santé du Peuple »

Le parti politique « Santé du Peuple » a suivi avec indignation, le 23 juin 2017, le vote et l’adoption de la loi portant création des communes, par la majorité UNIR, malgré son caractère inique dénoncé par l’ensemble de l’opposition parlementaire.

Le parti « Santé du Peuple » constate, qu’en dépit des beaux discours de consensus servis aux populations par le parti UNIR, sa majorité mécanique continue par fonctionner à merveille à l’Assemblée Nationale.

Ce énième coup de force, renforce les convictions du parti « Santé du Peuple », selon lesquelles, seule une union forte de toute l’opposition, avec à la clé, un accord électoral équitable et aux contours clairement définis, constituera la seule voie de salut.

Il invite donc, tous les partis frères d’opposition, à y mûrir calmement la réflexion.

Fait à Lomé le 26 juin 2017

Le président

Dr Georges-William KOUESSAN.

Commentaire d'article

Umalis