Société

Togo / Pour « Les Ambassadeurs de vies », l’enfant a droit à l’éducation et à l’épanouissement

Le projet intitulé « Promotion de l’éducation et de l’épanouissement des enfants à travers la mise en valeur du centre culturel AB –VIES » a été officiellement lancé ce mercredi à Atakpamé. Porté par « Les Ambassadeurs de vies », une association artistique et culturelle, ce projet vise à offrir aux enfants de cette localité un cadre de vie qui favorise le développement humain.

D’un coût total de 10 962 193 FCFA, financé à plus de 73% par l’Ambassade de France au Togo, ce projet prévoit la construction du centre culturel de l’association Atakpamé Babamé. A cet effet, la pose de la première pierre pour la construction et l’équipement de son centre a eu lieu en marge de la cérémonie de lancement. Avec une période d’exécution de 3 mois, ce centre comportera deux bureaux, une cour de spectacle, un podium, une grande salle de répétition scolaire et culturelle et un vestiaire.

En effet, ce centre servira de cadre pour l’épanouissement des enfants en privilégiant l’exigence collective des droits fondamentaux : droit au logement, à l’alimentation, à la santé ainsi qu’une vie digne. Ce sera également un cadre d’expression culturel pour les enfants et toute la population d’Atakpamé. Hounzangli Sena Komlanvi, Directeur exécutif de l’Association AB-VIES, n’a pas caché sa satisfaction et a exprimé sa gratitude à l’Ambassade de France, aux autorités et aux parents des enfants. Pour sa part, Bitho Kondo, secrétaire général de la préfecture de l’Ogou, a remercié l’Ambassade de France pour ce geste qui témoigne de la place essentielle que tient l’éducation. Il a par ailleurs rassuré les partenaires de la réussite du projet et a invité la population à soutenir cette initiative.

Commentaire d'article

Umalis