Jeunesse et emploi

Le volontariat d’engagement citoyen (VEC) va s’étendre à 6 autres villes togolaises

Après son succès dans les onze villes où il a été exécuté, le projet volontariat d’engagement citoyen (VEC) de l’Agence Nationale du Volontariat au Togo (ANVT) va s’étendre à six autres villes. L’annonce a été faite ce mardi 27 juin lors d’un atelier de restitution des résultats de la phase d’extension du projet VEC qui a pour but de partager les résultats l’évaluation de la phase de mise en œuvre du projet.

La phase pilote de ce projet a permis de mobiliser plus de 1549 jeunes déscolarisés dans 11 villes du Togo à savoir, Notsé, Kpalimé, Atakpamé, Sokodé, Kara, Pagouda, Bassar, Kanté, Mango, Tandjouaré et Dapaong. Ce programme qui entend promouvoir l’engagement citoyen et l’inclusion sociale des jeunes en leur offrant l’opportunité de contribuer aux solutions de développement du pays, cible les jeunes dont l’âge est compris entre 18 et 35 ans.

Après le succès de la phase pilote, d’autres villes (six) seront inscrites pour bénéficier du programme. « La prochaine étape en réalité est une phase expérimentale d’extension qui ne va toucher que les villes secondaires. Après le succès de cette phase expérimentale, le projet se déroulera à long terme et va s’étendre à tous les chefs-lieux », a précisé le directeur des opérations de l’ANVT, Edem Agode.

Selon la ministre en charge de l’emploi des jeunes Victoire Tomegah-Dogbé, l’apport de ces jeunes bénéficiaires à l’amélioration du cadre de vie et au développement du pays place en avant-première les communautés à la base aux travers desquelles les jeunes sont enrôlés. Il faut noter que l’un des objectifs de cette rencontre consiste à obtenir des partenaires potentiels le soutien et l’adhésion à la phase d’exécution allant de juin-décembre 2017.

Commentaire d'article

Umalis