Agro-Environnement Jeunesse et emploi

Le FIDA appuie leTogo pour encourager les femmes agricoles et les entrepreneurs ruraux

Cofinancé par l’Etat togolais et le FIDA (Fonds International de Développement Agricole) à hauteur de 19,2 milliards de FCFA, le projet national de promotion de l’entrepreneuriat rural (PNPER) est en phase d’exécution au Togo depuis février 2015. Il s’inscrit dans la volonté du gouvernement de venir en aide aux jeunes ruraux (femmes et hommes) âgés de 18 à 40 ans et essentiellement des femmes agricoles organisées en coopératives.

A cet effet, vingt préfectures ont été choisies en tant que bénéficiaires du projet. Les potentiels agricoles à promouvoir, les opportunités d’emploi à offrir et l’apport en vue du développement de l’agriculture au Togo sont les critères sur la base desquels les localités ont été ciblées. Cette initiative vise à créer un environnement favorable au développement des petites et moyennes entreprises rurales. En tant que partenaire du projet, le FIDA (Fonds international de développement agricole), représenté par une délégation d’experts, a organisé des séances de travail et des visites de terrains en vue d’examiner l’avancement du PNPER.

Au cours de la seconde phase d’exécution, le PNPER permettra à 50 000 personnes de bénéficier directement des moyens en vue de la création de 1800 micro-entreprises et le renforcement des activités de 500 micro-entreprises. En outre, 9300 emplois directs seront produits en milieu rural dont 1600 auto-entrepreneurs, 2000 coopérateurs agricoles et 5800 emplois renforcés ainsi que l’accompagnement et la formation d’au moins 4.000 jeunes

Le PNPER constitue donc un moyen de lutte contre le sous-emploi d’environ 60% de jeunes ruraux et de soutenir l’activité agricole des femmes en milieu rural.

Commentaire d'article

Umalis