Société

Grève des greffiers togolais, va-t-on vers un dénouement?

Le ministre de la fonction publique et des réformes administratives Gilbert Bawara s’est prononcé ce mardi 27 juin sur le statut particulier, l’une des préoccupations majeures de chaque revendication sociale ces derniers temps au Togo.

« Le gouvernement est disposé pour discuter sur les statuts particuliers d’un corps si les réalités l’exigent, pour les greffiers, c’est normal, vu leurs conditions de travail », a déclaré ce mardi matin le ministre de la Fonction Publique et des Réformes Administratives. Pour Gilbert Bawara, le statut particulier se mérite. Il indique que si les secteurs d’activité de la fonction publique veulent réclamer des avantages, ce sera avec les moyens de bords. « Mais si c’est pour obtenir des avantage et autres, c’est à l’aune des moyens que nous avons  car notre pays n’a pas les moyens aujourd’hui pour faire certaines choses », a-t-il précisé.

Le ministre précise que le cas des greffiers a été pris en compte par le Conseil des ministres du 22 juin dernier. D’après lui, le gouvernement dit être ouvert à toute discussion.

Commentaire d'article

Umalis