Politique

Togo / Assemblée Nationale : Selon l’opposition, l’adoption du projet de loi sur les communes a été un coup de force

Les députés togolais s’étaient réunis en séance plénière ce 23 juin 2017 au Palais des Congrès de Lomé dans le cadre de la 10ème séance plénière de la première session ordinaire de l’année 2017. Au cours de cette réunion, le projet de loi du gouvernement portant création des communes a été adopté sur fonds de tensions et de controverses.

Ce vendredi matin, bien avant le début des travaux, un important arsenal militaire a quadrillé les périmètres environnants du Palais des Congrès. Au cours de la réunion, les députés du parti au pouvoir ont manifesté favorablement à ce projet de loi pendant que de l’autre côté, ceux de l’opposition s’y étaient farouchement opposés. Les positions semblaient catégoriques de part et d’autre. Les moyens d’aboutir à un consensus se sont révélés infructueux et, le vote a été donc effectué dans un climat de tension à défaut d’ajournement.

En effet, les opposants dénoncent deux dispositions relatives au projet de loi notamment la nouvelle dénomination des communes faisant disparaître les noms d’antan des grandes villes au profit des noms de préfectures subdivisées en zones I, II et suivants et l’inégalité démographique des communes ainsi créées. Aimé Gogué de l’ADDI a, pour sa part « regretté l’attitude du gouvernement togolais qui use de sa majorité mécanique au Parlement pour opérer un passage en force au lieu de rechercher un consensus sur un sujet aussi important comme la décentralisation ».

Commentaire d'article

Umalis