Société

Togo / Prix des produits pétroliers : Les associations des consommateurs veulent y voir clair

La ministre togolaise du Commerce et de la Promotion du secteur privé, Bernadette Legzim Balouki, est plus que consciente du manque de communication du gouvernement par rapport à la structuration du prix des produits pétroliers. Néanmoins, une raison défiant toute logique est avancée pour justifier cet état de fait. Cependant, les associations des consommateurs ne se laissent pas faire.

Généralement, des mouvements de protestation font suite aux hausses périodiques des prix des produits pétroliers. C’est donc pour porter les informations aux populations que les associations des consommateurs demandent à faire partie du comité de prise de décisions. « On hésite vraiment à les intégrer dans le comité. On a peur qu’elles risquent d’alerter les populations et de les préparer très tôt à la révolte », a répondu la ministre de tutelle.

En outre, le gouvernement, sachant que les associations des consommateurs s’opposeront aux fréquentes hausses des prix, ne compte d’ailleurs pas les intégrer. Selon les propos de la ministre, le comité de structuration organise une rencontre mensuelle pour réfléchir sur la valeur du dollar et le coût du baril sur le marché mondial. Pendant que le gouvernement dispose de toute la liberté de décision concernant les prix des produits pétroliers, les associations des consommateurs vont devoir continuer à « frapper à la porte ».

Commentaire d'article

Umalis