Santé

Le Togo actualise le guide nutritionnel des PV-VIH pour leur sécurité alimentaire

Le Togo s’engage dans le processus d’actualisation du guide nutritionnel des personnes vivant avec le VIH/SIDA (PV-VIH) et les personnes malades de la tuberculose. D’après une étude réalisée en 2014, l’insécurité alimentaire et la malnutrition sévissent au sein de ces couches déjà vulnérables. C’est pourquoi le PAM, l’UNICEF, l’ONUSIDA et l’OMS appuient le gouvernement togolais à élaborer un guide national pour une bonne nutrition de ces personnes.

Ce document permettra aux personnes vivants avec le VIH ou souffrant de la tuberculose de bénéficier d’un paquet de services complets pour l’amélioration de leurs conditions de vie. « Ce guide aidera les praticiens à mieux prendre en charge une personne vivant avec le VIH ou la tuberculose. Il peut distinguer qu’elle est malnutrie ou non. Au cas où elle n’est pas malnutrie, il peut lui donner des conseils très pratiques, s’il développe les signes de malnutrition, il y a des dispositions qui seront prises pour lui permettre de bien s’alimenter », a expliqué Guidan BOABEKOA, assistant programme, point focal VIH nutrition/tuberculose au PAM.

Selon la chargée du bureau Programme alimentaire mondial (PAM) au Togo, la qualité de vie des malades du SIDA ou de la tuberculose, dépend en partie de son alimentation. Il est donc important de leur assurer une bonne alimentation pour leur permettre de vivre longtemps avec la maladie. Notons que le guide de prise en charge nutritionnelle des PV-VIH du Togo date de 2004 et n’est plus en phase avec les développements actuels. Une situation qui a provoqué un arrêt de l’appui alimentaire du PAM pour les PV-VIH.

Pour information, le nombre des PV-VIH au Togo est estimé à 110.000 personnes dont 45 000 actuellement sous traitement ARV.

Commentaire d'article

Umalis