Sports

Football togolais / Abalo Dosseh : « Il y a de l’espoir mais il faut du travail et du temps »

Dans un entretien accordé à togofoot, le sélectionneur des Eperviers locaux en préparation pour les éliminatoires du CHAN 2018 au Kenya, Jean-Paul Abalo Dosseh trouve qu’à force de faire preuve de persévérance et de patience, le football togolais se relèvera.

Depuis l’arrivée d’une nouvelle équipe à la tête de l’instance dirigeante du football togolais, les lignes semblent bouger. Les championnats de première et de deuxième division ont repris après une crise qui a fait craindre le pire. Les Eperviers locaux sont en pleine reconstruction de même que leurs ainés. Les talents se détectent. Pour Abalo Dosseh, c’est déjà bon signe.

« Quand on voit les Togolais jouer, il y a du potentiel. On ne peut pas changer le monde en une journée. Il faut du travail et du temps. On ne peut pas faire ce changement en une année », explique-t-il. « Les joueurs ont besoin de jouer dans de bonnes conditions. Il ne faut pas critiquer pour critiquer. Cette équipe a besoin du soutien de tout un chacun, quand on se met à critiquer, ceux qui ne sont pas près de l’équipe et qui ne savent pas le travail qui se fait en amont, se découragent et n’osent plus apporter leur soutien », renchérit-il.

Pour l’heur, les Eperviers locaux joueront le 2 juillet prochain un match amical avec le Burkina Faso en prélude au match contre le Bénin.

Commentaire d'article

Umalis