Société

Espérance et vie réaffirme son engagement aux côtés des veuves togolaises

A l’occasion de la célébration du 23 juin, journée mondiale de la veuve, l’association Espérance et Vie a animé une rencontre jeudi 22 juin à Lomé. Le but de la rencontre est de relancer le débat de la vulnérabilité des veuves au Togo et surtout, réaffirmer son soutien aux veuves dans la prise en charge de leurs familles respectives.

Malgré les efforts des acteurs gouvernementaux et non gouvernementaux pour soustraire les veuves des rites déshumanisants de veuvage, elles sont encore nombreuses ces femmes une fois leur mari décédé, à croupir sous le poids de ces rites. C’est donc pour relancer de nouveau le sujet de cette pratique en cours dans la société togolaise, qu’Espérance et Vie a organisé la rencontre. L’idée est de redonner à ces personnes, goût à la vie. « Apprendre à partager malgré la fragilité son histoire avec les autres. Réapprendre dans la solidarité avec d’autres personnes, l’espérance et la vie », a rappelé la présidente de l’association, Marie Thérèse Poyodi.

Pour information, le 23 juin a été instituée journée mondiale de la veuve par l’Assemblée nationale des Nations unies en 2010, suite à une résolution présentée par le Gabon. Le but est de sensibiliser l’opinion et d’obtenir une meilleure défense des droits des veuves dans le monde.

Commentaire d'article

Umalis