Education

Togo / Université de Lomé : Les étudiants manifestants face au courroux des enseignants

Après les autorités universitaires, c’est au tour des syndicats des enseignants des universités publiques du Togo d’incriminer les étudiants auteurs des manifestations de revendication qui ont abouti à la crise que connait actuellement l’Université de Lomé. A travers un communiqué public, le Syndicat National des Enseignants Supérieurs (SNES) et le Syndicat de l’Enseignement du Supérieur au Togo (SEST) brisent le silence.

Ce document a été conjointement signé par Essohanam Batchana et Kokou Awokou, secrétaires généraux respectifs du SNES et du SEST. En effet, les deux syndicats ont souligné le fait que l’appel à manifester d’un mouvement estudiantin en violation de la réglementation en vigueur au sein de l’Université de Lomé est à l’origine de la paralysie actuelle des activités académiques sur le campus universitaire de Lomé. « Il inadmissible que les étudiants s’introduisent dans les amphithéâtres et obligent manu militari à interrompre le cours », lit-on dans le communiqué.

Par ailleurs, le SNES et le SEST condamnent la violence exercée par les manifestants sur certains enseignants et rappellent que toute activité de revendication doit s’effectuer dans le respect scrupuleux du cadre réglementaire en vigueur et du calendrier universitaire. Par conséquent, ils exigent des autorités universitaires la prise des mesures nécessaires en vue de la sécurité du personnel enseignant. Pour finir, les syndicats des enseignants des universités publiques du Togo qui invitent les deux parties à choisir la voie du dialogue pour aboutir à la résolution de la crise.

 

Commentaire d'article

Umalis