Développement

Togo : Plus d’un milliard de FCFA pour la protection des enfants migrants le long du corridor Abidjan-Lagos

Le projet régional de protection des enfants migrants le long du corridor Abidjan-Lagos (CORAL) a bénéficié ce mardi d’un financement de l’Union Européenne à hauteur de 1 450 000 000 FCFA. Il a une durée d’exécution de trois ans (2017-2020) dans cinq pays qui se trouvent le long du corridor dont le Bénin, la Côte d’ivoire, le Nigéria, le Ghana et le Togo.

En effet, le CORAL a pour objectif de renforcer la protection des enfants migrants et de faciliter leur accès à des opportunités de développement. Au Togo, 4 localités sont sélectionnées dans le cadre du projet notamment Lomé, Aného, Vogan et Kévé. Au total, 5 000 enfants en seront bénéficiaires. Par ailleurs, le projet est subdivisé en trois points : accentuer les mécanismes de protection communautaire, assurer un meilleur encadrement local au plan national et transnational et garantir une meilleure coordination des services de la protection de l’enfance.

Selon la ministre de l’Action sociale, Tchabinandi Yentcharé-Kolani, le bien fondé de cette initiative s’explique par une augmentation significative des migrants et des déplacements d’enfants et de leurs familles sur ce corridor. Le projet CORAL constitue donc un appui efficace pour les gouvernements de la région dans la mise en œuvre d’actions en vue d’aboutir à une solution efficace à la problématique de la mobilité des enfants.

Commentaire d'article

Umalis