Jeunesse et emploi Société

Lutte contre le trafic des jeunes, l’UJEB Togo met à contribution la population

L’Union des jeunes pour le développement à la base au Togo (UJEB Togo) part en guerre contre le trafic des jeunes. Ce phénomène continue de faire des victimes chaque année au Togo, surtout dans la préfecture de l’Ogou. Pour venir à bout de ce fléau qui gangrène la population d’Ogou, UJEB veut impliquer la population, et organise une campagne de sensibilisation de deux jours sur le trafic et la maltraitance des enfants.

Ils sont près de 300 jeunes dont plus de 80 jeunes filles dénombrés chaque année dans ce trafic dans cette préfecture. Appuyée par la Ligue des consommateurs du Togo (LCT), l’Union des jeunes pour le développement à la base, en sensibilisant la population sur le sujet, veut attirer son attention sur les dangers auxquels sont confrontés ces enfants. Les responsables des comités villageois de développement des villages frontaliers du Bénin dans la préfecture de l’Ogou plus précisément à Homa, ont également été associés à  cette campagne. Toujours dans cette lutte, l’association a installé dans les villages des points focaux, qui vont jouer le rôle de veille contre ce phénomène.

La population a aussi pris connaissance des textes en vigueur au Togo notamment la loi du 3 août 2005 relative au trafic des enfants. La campagne de sensibilisation a été couplée du lancement du projet d’alphabétisation des femmes rurales, pour leur garantir une autonomisation financière.

Commentaire d'article

Umalis