Agro-Environnement

Togo : La réserve transfrontalière du Mono devient « Réserve de la biosphère de l’Unesco »

L’Unesco a procédé la semaine dernière à la revue de son Réseau mondial des réserves de la biosphère. A cet effet, 23 nouveaux sites du monde ont fait leur entrée dans ce réseau. On note 3 sites en Afrique de l’Ouest. La réserve transfrontalière du Mono sur la frontière du Bénin et du Togo est l’un d’eux.

En respect des critères de conservation de la biodiversité et du développement durable, la réserve transfrontalière du Mono située au sud-ouest du Bénin et du Togo et qui s’étend sur une superficie de 346 285 hectares est intégrée dans le Réseau mondial de la biosphère de l’Unesco. En outre, la réserve du Mono au Bénin et la réserve de Gadabedji au Niger sont les deux autres sites d’Afrique de l’Ouest à intégrer ce cercle restreint.

La grande diversité de paysages et d’écosystèmes constituée de mangroves, de la savane, des lagunes, des plaines inondables ainsi que des forêts « sacrées » font de la réserve biosphère transfrontalière du Mono une zone de préservation de la biodiversité naturelle. On dénombre 2 millions d’habitants dont les principales activités sont l’agriculture à petite échelle (palmiers à huile et noix de coco), le pâturage, la sylviculture et la pêche.

Commentaire d'article

Umalis