Diplomatie

CEDEAO : Faure Gnassingbé appelé à relever le défi de la crise Bissau-guinéenne

En sa qualité de nouveau président en exercice de la CEDEAO, le Chef de l’Etat togolais se voit confier la destinée de la Guinée Bissau de Jose Mario Vaz. Tous les regards sont tournés vers Faure Gnassingbe en vue d’une médiation de sortie de crise. C’est essentiellement le message à lui délivré par Modibo Toure, le Représentant spécial pour la Guinée-Bissau et chef du Bureau intégré des Nations Unies en Guinée-Bissau lors de l’audience qui liu fut accordée.

« Nous comptons dans les semaines et mois à venir rester en contact étroit avec le président de la République pour pouvoir apporter l’appui en termes d’effort de médiation et de soutien de la CEDEAO avec la résolution de la crise politique et institutionnelle en Guinée Bissau », a laissé entendre Modibo Toure au sortir de l’audience. En effet, mettre fin à la crise politique que traverse la Guinée-Bissau depuis l’arrivée au pouvoir de Jose Mario constitue un défi majeur pour le nouvel élu à la tête de la CEDEAO.

Au Chef de l’Etat togolais revient donc la lourde charge de faire à nouveau régner la paix dans ce pays de l’Afrique de l’Ouest. Il doit à ce titre s’atteler à réconcilier les politiques entre eux, notamment le président Vaz et le président de son parti politique qui revendique le poste de Premier ministre. En cas de réussite de cette mission, la résolution de la crise Bissau-guinéenne sera la première victoire de Faure Gnassingbé à la tête de la CEDEAO.

Commentaire d'article

Umalis