Economie

Surendettement du Togo : Thomas Koumou rectifie les propos de Christophe Tchao

La sortie du président du groupe parlementaire UNIR n’a pas fini de susciter des réactions ; et pas seulement dans la sphère politique. Ses propos erronés mettent à nu à quel point ceux qui dirigent le pays maitrisent moins sa situation économique. Selon l’expert en économie Thomas Dodji Koumou, cela frise l’ « irresponsabilité ».

« Permettez-moi de corriger ce matin une conception de la dette qui est véhiculée au niveau de nos gouvernants et de certains professionnels des médias de notre pays. En écoutant attentivement l’honorable Christophe TCHAO le jeudi 15 juin 2017 sur la radio taxi fm, il a fait comprendre que tous les pays s’endettent y compris les puissances et qu’aucun pays ne peut se développer sans s’endetter.

Je comprendrai aisément que de telles assertions puissent être émises par certains professionnels des médias qui de fait, ne sont pas des spécialistes de l’économie. Cependant je me dois de réagir lorsque c’est un honorable député de la nation, de surcroit Président d’un aussi prestigieux groupe parlementaire tel que celui de UNIR.

Lorsque des personnalités estiment que le japon et les États unis sont endettés respectivement à 200% et 100% de leur PIB, justifiant ainsi le surendettement du Togo, je considère que c’est faire preuve à la limite d’irresponsabilité.

Je veux faire comprendre que la contrepartie de l’endettement devrait être la constitution d’actifs permettant, non seulement le remboursement de la dette mais aussi l’amélioration des conditions de vie des populations. Ces actifs sont à la fois immatériels et matériels. En termes d’actifs immatériels on peut citer la formation des ouvriers, techniciens et agents de maitrise, cadres et chercheurs à même de faire progresser un pays. Le Japon possède de la ressource humaine pour fabriquer une bombe atomique, des portes avions, des TGV, des voitures. Le Japon possède des ingénieurs agronomes spécialisés dans la culture verticale, des chercheurs qui peuvent produire des produits agricoles dans des espaces insoupçonnés. Le Japon peut fabriquer ses propres armements : des pistolets aux chasseurs bombardiers. L’honorable TCHAO peut-il me dire ce que le Togo peut fabriquer ? On nous demande juste de faire de l’agriculture, nous en sommes incapables.

L’honorable Christophe TCHAO connait-il le projet new horizon ? Sait-il comment on endorme une sonde spatiale autour de la planète mars et le réveiller des années plus tard en approche de Jupiter pour explorer la planète Pluton ? Voilà ce à quoi sert l’endettement des Etats Unis et du Japon.

Je voudrais faire comprendre donc à nos gouvernants que lorsqu’on leur pose une question sur un sujet dont ils n’ont pas la maitrise, il ferait mieux de se taire. Je verrai comment ils s’y prendront pour rembourser notre dette. Un pays pauvre tel que le Togo dont les secteurs primaire ni secondaire ne sont pas structurés, ne peut pas se permettre de se retrouver avec un niveau d’endettement publique représentant 80% de sa richesse. Ce sera avec d’énormes sacrifices que nous rembourserons cette dette.

Manifestement lorsqu’on ne sait pas qu’on ne sait pas, on peut constituer un véritable danger pour tout le monde.

Dans une situation d’inamovibilité de la gouvernance que les gouvernants nous ont imposé, nous verrons où va se terminer la trajectoire sur laquelle se trouve actuellement le Togo. »

Puisse la Divine Providence veiller sur nous et marcher à nos coté.

Thomas Dodji Nettey koumou

Veille Economique

Commentaire d'article

Umalis