Santé Société

Un plan quinquennal pour la prise en charge des albinos au Togo

A l’occasion de la journée internationale de la sensibilisation sur l’albinisme, un plan dit Stratégique pour l’Inclusion Socioéconomique des Personnes Atteintes de l’Albinisme (PAA) au Togo (PSIAT) vient d’être élaboré et porté à la connaissance du public et des premiers concernés ce mardi 13 juin au cours d’une rencontre. C’est donc une mesure prise en vue d’accompagner les albinos du Togo à relever les principaux défis auxquels ils sont confrontés.

Objet de curiosité dans la société, les albinos sont souvent victimes de stigmatisation même dans leur famille. Ils sont souvent rejetés à cause de leur apparence physique qui sort de l’ordinaire ni noir ni blanc encore moins métis. Mais, l’albinisme est une anomalie biologique définie et présentée comme une maladie récessive autosomique qui différencie les albinos par la couleur de la peau, des cheveux et des yeux due à l’absence ou l’insuffisance chronique de la mélanine.

« Chez les hommes ordinaires, c’est cette mélanine qui protège la peau contre les rayons solaires. En plus, quand nous sommes exposés au soleil, les rayons solaires détruisent notre peau en faisant apparaitre des zones rougies avec des taches noires sur la peau. Et avec le temps, ces taches noires créent des zones précancéreuses. Et si ce n’est pas soigné minutieusement, c’est ce qui augmente le taux de morbidité des albinos », explique Franck Dognon, chargé de la Santé à l’Association Nationale des albinos dans une interview publiée sur « Telegramme 228 ».

En ce qui concerne le plan quinquennal, il est subdivisé en trois parties : d’abord, la promotion de la santé et de l’éducation des PAA ; ensuite, l’amélioration de l’insertion socioéconomique des PAA ; et enfin, le renforcement du plaidoyer et des capacités opérationnelles de l’Association Nationale des Albinos du Togo (ANAT).

Commentaire d'article

Umalis