Culture & Réligion

Togo : Prise de la pierre sacrée édition 2017, le scénario de 2016 se reproduira-t-il?

Les rivalités internes qui ont fait de la cérémonie de la « prise de la pierre sacrée édition 2016 » du peuple Guin un vrai chaos sont encore vivaces dans les esprits. Suite à ces hostilités, Nii Mantchè,  « le grand prêtre de la forêt sacrée »  a été exclu de la famille des chefs et prêtres traditionnels de Glidji à cause de ses pratiques qui n’honoraient pas les coutumes.

A quelques mois de la grande célébration culturelle des Guins, le Préfet des Lacs Daté Benissan-Tetevi a adressé un courrier en date du 7 juin au chef traditionnel de la ville d’Aného, Sa Majesté Guin Fiogan Folly Bébé XV. Cette note propose à ce dernier de revoir cette décision d’exclusion de Nii Mantchè. Par ailleurs, le courrier indique que la décision finale de réintégrer Nii Mantchè dans la classe des prêtres relève de l’autorité du roi d’Aného.

« Je souhaite que toutes les cérémonies se fassent sans exclusion aucune et que toutes les parties se retrouvent pour créer un climat de paix et de confiance pouvant permettre la stabilité et la pérennité de notre patrimoine », précise le courrier. Serait-ce encore le coup d’envoi des rivalités entre prêtres et chefs traditionnels d’Aného ? C’est la question que d’aucuns se posent vu l’atmosphère qui prévaut à l’approche de la grande cérémonie de prise de la pierre sacrée.

Commentaire d'article

Umalis