Justice Société

Togo / AG à l’Université de Lomé : Les OSC dénoncent l’arrestation du président de la LTDE

Arrêté lors d’une assemblée générale des étudiants hier sur le campus de l’Université de Lomé, le président de la Ligue togolaise des droits des étudiants (LTDE), Foly Satchivi a été transféré avec quelques uns de ses camarades à la prison civile de Lomé, selon les informations. A cet effet, la réaction des Organisations de la société civile togolaise ne s’est pas faite attendre.

Déclaration des OSC relative à l’arrestation du président de la LTDE, Monsieur Foly SATCHIVI en pleine assemblée générale des étudiants à l’Université de Lomé

Depuis un certain temps, nous constatons avec regret que les premiers responsables de la Ligue Togolaise Des Droits des Etudiants (LTDE) sont constamment harcelés par les autorités universitaires dans le cadre de leurs mouvements revendicatifs de meilleures conditions de vie et d’étude des étudiants de l’université de Lomé.

Dans la foulée, son président, monsieur Foly Satchivi, qui est le plus visé, a été victime à maintes reprises, d’agressions physiques sur le campus et tout dernièrement, a été touché par des tirs de gaz lacrymogènes le 7 juin lors d une Assemblée Générale, réprimée par les forces de l’ordre sur le campus.

Ce 14 Juin 2017, alors que la LTDE était en Assemblée Générale sur le campus, son président, monsieur Satchivi et certains de ses camarades ont été interpellés manu militari par les forces de l’ordre et de sécurité et déposés injustement cette nuit, selon certaines sources d’informations, à la prison civile de Lomé.

Nous condamnons au passage avec véhémence la violente répression par les forces de l’ordre des étudiants de l’Université de Lomé, qui ne réclament que de meilleures conditions de vie et d’étude.

Nous constatons avec amertume que les autorités n’ont pas cherché à ouvrir de véritables négociations avec les étudiants qui étaient laissés pour compte.

Ainsi, nous dénonçons avec rigueur la fuite en avant des autorités universitaires face à la satisfaction de la plateforme revendicative des étudiants et soutenons le droit des étudiants à la revendication de meilleures conditions de vie et d étude, garanties par la constitution togolaise.

Nous condamnons fermement l’arrestation arbitraire de monsieur Foly Satchivi et de certains de ses camarades étudiants par les forces de l’ordre, suivie, selon certaines sources, de leur transfèrement à la prison civile de Lomé tard dans la nuit.

Nous sommes aussi très inquiets de l’état de santé de monsieur Foly Satchivi, qui était en convalescence au moment de son arrestation.

Fort de tout ce qui précède, nous exigeons :

– La libération immédiate et sans condition de monsieur Foly Satchivi et de tous ses camarades;

– L’ouverture de véritables négociations entre les autorités universitaires et les responsables des mouvements estudiantins en vue de la satisfaction de la plateforme revendicative des étudiants;

– Le respect par les forces de l’ordre de la franchise universitaire.

Nous restons avisés et insistons sur la vigilance des organisations de défense des droits de l’homme quant à l’issu à réserver à cette énième violation des droits et libertés fondamentales de l’homme au Togo.

Nous appelons les représentants diplomatiques et les organisations internationales accrédités au Togo à utiliser tous les moyens de pression et d’influence nécessaire pour amener les autorités togolaises à la raison.

Fait à Lomé, le 15 Juin 2017

Ont signé pour

LCT: SOGADJI Emmanuel

SP-BT: Klousse Yao

REJADD-TOGO: JOHNSON Kwassi Assiba

Commentaire d'article

Umalis