Politique

Togo/réformes: la nouvelle coalition de l’opposition veut faire fléchir le pouvoir de Faure

Le Combat pour l’alternance politique en 2015 (CAP 2015) et le Groupe des 6 partis politiques de l’opposition ont tenu ce jeudi à Lomé, une conférence de presse au cours de laquelle, les deux regroupements ont officialisé leur partenariat. Raison de ce partenariat, agir ensemble pour arracher les réformes institutionnelles et constitutionnelles.

« Nous voulons juste lutter ensemble pour avoir les réformes. Nous avons laissé les autres choses pour se consacrer à ce qui nous rassemble », a indiqué Jean-Pierre Fabre, président de l’Alliance nationale pour le changement (ANC). Ce nouveau regroupement d’une dizaine de partis de l’opposition, veut contraindre le régime de Faure Gnassingbé à opérer les réformes et mettre en œuvre la décentralisation avant les élections législatives et locales.

La nouvelle coalition (11 partis politiques) se veut un cadre de concertation et de coordination des actions de l’opposition pouvant conduire aux réformes. Cette démarche que Fulbert Attisso de « le Togo autrement » qualifie d’« originale », permettra à l’opposition de créer le rapport de force nécessaire en vue de faire fléchir le pouvoir. « Nous avons compris que les énergies doivent être mises ensemble et que la mutualisation des ressources nous permette d’envoyer un signal cohérent dans la démarche. Je suis complètement convaincu que ce qui anime chacun d’entre nous aujourd’hui est de voir ces accords devenus une réalité», a indiqué pour sa part, Nathaniel Olympio, président par intérim du Parti des Togolais.

La nouvelle coalition a par ailleurs lancé un appel à toute la classe politique, aux organisations de la société civile, à toutes les confessions religieuses, aux leaders d’opinion, aux chefs traditionnels, et à toute la population à se mobiliser pour que les réformes deviennent une réalité au Togo.

Commentaire d'article

Umalis