Société

La jeunesse togolaise parle « Décentralisation »

Un Forum a réuni ce jeudi à Lomé au siège de la délégation de l’Union européenne (UE), une centaine de jeunes sur des questions relatives au processus de la décentralisation et des élections locales au Togo. A travers ceci, la jeunesse togolaise veut jouer sa partition dans ce processus enclenché au Togo.

Quelle doit être la responsabilité des jeunes togolais dans le processus de décentralisation ? Quels sont les modèles et les enjeux de la décentralisation, voila autant de questions auxquelles des jeunes togolais ont tenté de trouver des réponses. Ce forum d’après les organisateurs, a pour objectif de faire intervenir la jeunesse togolaise, comme acteur clé de la vie sociopolitique en général et du processus de décentralisation et des élections locales en particulier.

C’est l’écrivain et littéraire togolais Ananivi Hosé Koudouovoh, qui a fait la communication sur les enjeux de la décentralisation au Togo. Selon lui,  en matière de décentralisation, le Togo doit tenir compte de ses réalités pour assoir un modèle de décentralisation particulier axé sur les chefs traditionnels. « Il faut redonner le pouvoir et leur lustre d’antan aux chefs traditionnels si nous voulons véritablement que les choses changent et si l’administration centrale est attentive au cri du cœur de chaque citoyen », a-t- il proposé.

Notons que le Forum a abouti à un mémorandum qui sera adopté et soumis aux différents acteurs impliqués dans le processus de décentralisation en termes de contribution de la jeunesse togolaise.

 

Commentaire d'article

Umalis