Faits divers

Le Haut Commissariat pour les Réfugiés prévoit plier bagages et quitter le Togo

Selon les informations, le Haut-commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (UNHCR) envisage fermer son bureau au Togo. Si aucune raison n’est donnée, cela suscite cependant des interrogations quelques mois après que le Haut-commissariat des Nations Unies pour les droits de l’homme (HCDH) ait quitté le Togo.

Ce départ brusque du haut-commissariat pour les réfugiés intervient quelques semaines seulement après un conflit foncier au Burkina Faso qui a été à l’origine du déplacement de plus de 4.000 Burkinabés vers le nord du Togo. Rappelons qu’avant l’arrivée de cette nouvelle vague de réfugiés, le Togo héberge déjà plus 20.000 réfugiés dont la plupart sont ivoiriens et ghanéens.

A l’actif de cet organisme international dirigé au Togo par Mme Diallo Mariam depuis 2015, on note la réussite du programme de rapatriement volontaire organisé en collaboration du gouvernement togolais et d’autres partenaires pour le retour de milliers de Togolais qui ont quitté leur pays pendant les crises sociopolitiques post-électorales pour les pays voisins. En outre, le Haut-commissariat des nations unies pour les réfugiés (UNHCR) du Togo œuvre à la protection internationale des réfugiés partout dans le monde en facilitant l’intégration sociale de ces derniers sur leur terre d’accueil.

Commentaire d'article

Umalis