Jeunesse et emploi Société

Togo/MMLK: Plus de chômage que d’emplois dans la construction du 3ème Quai de Lomé

Fidèle à son engagement auprès de la population togolaise, le Mouvement Martin Luther King (MMLK) vole au secours des ramasseurs du sable marin renvoyés depuis 2011 lors de la construction du 3ème Quai de Lomé. Le MMLK crie son indignation face à cette situation qu’il qualifie d’injuste.

Cette sortie du Mouvement fait suite à une rencontre avec ces travailleurs du sable marin ce lundi à Lomé. Ils sont au total 531 personnes à être dépossédées de leurs activités. Avant le démarrage des travaux de construction de ce Quai, la société d’exploitation Lomé Container Terminal (LCT), avait promis des mesures d’accompagnement comme « des allocations familiales, une assistance médicale, insertion sociale à travers des projets générateurs de revenus pour ceux qui le désirent et la poursuite des activités d exploitation du sable sur des sites aménagés sur le sol continental. Mais 6 années plus tard, ces ramasseurs de sable actuellement au chômage, n’ont pas vu les lignes bougées.

C’est donc pour permettre à ces derniers de rentrer dans leur droit que le MMLK vient à la rescousse, et qui a d’ailleurs mené une action auprès des responsables de Lomé Container Terminal (LCT), sans succès. Le mouvement « la Voix des sans voix » est résolu à poursuivre ses actions jusqu’à ce que justice soit faite. « Le MMLK est bien équipé et armé pour poursuivre avec fermeté son engagement au nom de la justice et de la  vérité. Car pour lui, il n’est plus possible que les multinationales étrangères continuent  par exploiter et mépriser les africains sur leur terre après avoir soumis le continent à tant d’années de servitude et de colonisation méchante », a-t-il laissé entendre.

Le mouvement prévoit par ailleurs, une grande manifestation devant les locaux de la LCT pour réclamer justice.

Commentaire d'article

Umalis