Société

Togo : Le MMLK approuve la grève de la faim d’un détenu à la prison de Lomé

Accusé d’escroquerie, M. Yaovi Fiagno a été arrêté depuis le 11 juillet 2016 et déféré à la prison civile de Lomé le 29 septembre de la même année. Cependant, celui-ci n’a jamais cessé de clamer son innocence et compte bien se faire entendre à travers une grève de la faim qu’il a commencé à observer depuis ce lundi 5 juin. A cet effet, l’organisation de Pasteur Edoh Komi dans un communiqué rendu public dit lui apporter tout son soutien.

UN DÉTENU EN GRÈVE DE FAIM À PARTIR DU 5 JUIN 2017 À LA PRISON CIVILE DE LOMÉ: LE MOUVEMENT MARTIN LUTHER KING APPORTE SON SOUTIEN À CETTE ACTION NON VIOLENTE

Une grève de faim ou un jeûne de protestation est une action non violente entreprise par une personne ou un groupe de personnes en situation soucieuse pour exprimer une  protestation, un désaveu, une dénonciation, un désaccord ou une désapprobation face une injustice dans le but d’attirer l’attention des décideurs ou de l’opinion pour toute fin utile. Il s’agit de se priver de toute alimentation  pendant une période donnée. Cette méthode a été pratiquée par des figures emblématiques  comme Mahatma GANDHI, Martin Luther King, Nelson Mandela et autres et dont les résultats ont été probants et escomptés.

C’est à ce moyen de protestation pacifique et non violente auquel le prévenu Faustin -David Gblenko Yaovi FIAGNO entend recourir à la prison civile de Lomé pour faire entendre sa voix et attirer l’attention des autorités judiciaires. L’intéressé a rendu public son action à travers un courrier dont copie a été transmise aux autorités Togolaises et aux organisations de défense des droits de l’homme dont le Mouvement Martin Luther King.

Déféré  à la prison civile de Lomé le 29 septembre 2016 après presque 3 mois de détention  à la Direction Centrale de la Police Judiciaire (11juillet -29 septembre 2016 ) , le détenu Yaovi FIAGNO allègue ne pas reconnaître le délit d’escroquerie qu’ on lui a signifié , rejette  ses prétendus  plaignants et parle d ‘un enlèvement  savamment orchestré par ses détracteurs. Pour protester contre ce complot, il décide de ne plus s’alimenter jusqu’à ce que sa cause soit entendue.

Cette philosophie d’expression non violente qu’est la grève de faim étant celle de son mentor MARTIN LUTHER KING, le MMLK apporte son soutien à l’initiative du sieur FIAGNO et exhorte les autorités judiciaires à étudier davantage minutieusement  le principe de présomption d innocence des prévenus reconnu par la constitution Togolaise.

Lomé, le 4juin 2017

MOUVEMENT MARTIN LUTHER KING -LA VOIX DES SANS VOIX.

Commentaire d'article

Umalis