Agro-Environnement

Agriculture / Les chenilles ravageurs de retour au Togo : une grande perte !

Après la vague de janvier 2017, le Togo est à nouveau touché par l’invasion d’insectes qui détruit les cultures. Résistants aux pesticides, il est très difficile de les maîtriser. En conséquence, cette situation a des répercussions considérables sur l’économie du Togo dont les populations touchées sont exclusivement agricoles.

En effet, de telles invasions biologiques menacent considérablement la biodiversité, l’équilibre des écosystèmes naturels et agricoles et le développement agricole. Ces insectes ont une vitesse de propagation très rapide ce qui rend difficile leur éradication. Terrible ravageur des champs de céréales, cette nouvelle invasion constitue une menace sérieuse pour la sécurité alimentaire au Togo. Pour cette fois, ce sont les cultures de maïs et de sorgho qui sont touchées.

A cet effet, le ministre togolais de l’agriculture, Ouro-Coura Agadazi a rendu publique une note de mise en garde. Tout producteur agricole ayant constaté la présence de ces prédateurs sur son exploitation est invité expressément de s’adresser le plus vite possible aux services techniques déconcentrés du ministère de l’Agriculture pour que des dispositions urgentes soient prises.

Commentaire d'article

Umalis