Sports

Togo Football : La décision de la FTF déplait à Gbikinti FC de Bassar

Lors de la 26ème journée du championnat national de première division, le club de football de Bassar, Gbikinti FC, a littéralement lessivé Maranatha FC de Fiokpo à un score de 11 buts à zéro. Cette rencontre a été source de polémiques et, l’instance faîtière a donc pris la décision de suspendre les deux clubs de toute activité sportive, en attendant les résultats des enquêtes de la commission de discipline de la FTF.

« C’est avec une profonde consternation que nous découvrons le mardi 30 mai 2017 par voie de presse, un communiqué de la Fédération Togolaise de Football (FTF) intitulé « ouverture de procédure disciplinaire et suspension provisoire des clubs Maranatha FC et Gbikinti FC de toute activité lié au football. Nous estimons à la lumière de cet article précité que le Comité exécutif ne peut suspendre ou exclure un club membre qu’en se référant à ses compétences contenues dans l’article 38-m qui concerne les cas de non participation aux activités et de non respect des décisions de la FTF », s’indigne Gbikinti FC dans une lettre envoyée par le président du club à celui de la FTF.

Les guerriers de Bassar ne mâchent pas leurs mots. Pourtant, le Comité exécutif de la FTF a eu recours à l’alinéa 4 de l’article 65 des statuts de l’institution avant de rendre le verdict. Pour sa part, le club estime que la décision de la FTF constitue une « violation pure et simple » des statuts de l’institution étant donné que l’article cité par le Secrétaire général de la FTF pour exclure les deux clubs ne relève pas de ses compétences. Aussi, la lettre précise : « le même communiqué, pris dans une précipitation, sonne comme une orientation donnée à la commission d’enquête dans sa tâche de faire la lumière dans le dossier ». Gbikinti et ses responsables demande instamment la levée de cette « sanction qui relève de l’arbitraire ».

Commentaire d'article

Umalis