Justice

Togo : La grève des greffiers, une crise dont la fin ne s’annonce pas de sitôt

Les greffiers du Togo reconduisent leur mot d’ordre de grève les 7, 8 et 9 juin prochains. C’est ce qui a été décidé à l’issue de l’Assemblée générale du Syndicat National des Greffiers du Togo (SNGT) et de l’Association des Greffiers du Togo (AGT) ce mercredi.

« Les greffiers et administrateurs de greffe remercient l’initiative de cette rencontre de travail tripartite et estiment que cette rencontre n’a pas pu apporter une solution concrète aux revendications formulées dans leur plateforme », indique une lettre à objet: « Reconduction de la grève », adressée au Ministre de la Fonction Publique, Gilbert Bawara et à son homologue de la Justice, Puis Agbétomey. En effet, les greffiers grévistes toujours insatisfaits ont décidé de reconduire leur mot de d’ordre de grève les 7, 8 et 9 juin prochains.

Par ailleurs, la lettre sur laquelle Me Moise Akebim, Secrétaire général du Syndicat National des Greffiers du Togo (SNGT) et Me Kossivi Gbogbo, président de l’Association des Greffiers du Togo (AGT) ont conjointement apposé leur signature relève que les propositions faites par le ministre de la Fonction Publique au cours de la rencontre tripartite qui a réuni le Garde des Sceaux, la Coordination du mouvement des greffiers et les Administrateurs de greffe du Togo ce mardi à Lomé n’ont pas été satisfaisantes. Selon les grévistes, elles sont « inopportunes » et ne traitent pas toutes les demandes incluses dans la plateforme revendicative.

Commentaire d'article

Umalis