Politique

Togo/décentralisation: le CNSD entre dans sa phase opérationnelle

Le Conseil national de suivi de la décentralisation (CNSD) créé en début d’année 2017 par décret présidentiel, entre dans sa phase active avec une première réunion organisée ce mardi par le premier ministre Komi Sélom Klassou. Il s’agit d’un atelier de travail qui a réuni les membres du gouvernement, des partis politiques (opposition et pouvoir), de la société civile et des chefs traditionnels.

A l’ouverture de l’atelier, le premier ministre a rappelé les principes de la décentralisation tout en indiquant la disponibilité du gouvernement  à avancer dans le processus, en témoigne les acquis déjà engagés. « Modèle d’administration le plus apte et le plus efficace pour lutter contre la pauvreté, la décentralisation permet aux populations de choisir démocratiquement leurs élites dirigeantes, offre aux populations l’opportunité d’opérer le choix de leur modèle et de définir leurs priorités de développement », a-t-il souligné.

Cela implique un transfert de compétences et des ressources, une gestion par les collectivités locales et une participation des populations aux activités socioéconomiques et politiques du pays, un renforcement des capacités financières des collectivités et la mise en place d’un mécanisme de financement. Ainsi, le gouvernement entend rendre opérationnel le Fonds d’appui aux collectivités territoriales (FACT) et doter les collectivités d’un patrimoine propre. Mais avant cela, souligne le chef du gouvernement, il faut informer, sensibiliser et former les citoyens pour les préparer à prendre part activement au processus.

Cette première réunion de travail est axé sur le thème, « échanges sur le processus de la décentralisation ».

Commentaire d'article

Umalis