Media

Respect de l’éthique dans la profession: Deux journalistes togolais dans le viseur de l’OTM

Depuis la semaine dernière, deux confrères journalistes considérés comme doyens dans la grande famille des professionnels des médias, Jean-Paul Agbo Ahouelete du bimensuel « Focus Info » et Lucien Djossou de l’hebdomadaire « Le Combat du Peuple » se « font la guerre » par médias interposés. Devenue fréquente, cette situation qui sape les bases de la profession journalistique a fait une fois encore réagir l’Observatoire togolais des médias (OTM).

Communiqué OTM 004/PT/BE/2017

Face aux dérapages à travers des médias, notamment les violations récurrentes des règles de la confraternité et de la responsabilité du journaliste à travers les publications et émissions-débats sur des radios privées de la place, l’Observatoire Togolais des Médias (OTM), a, par un communiqué en date du 22 mai 2017, convié tous les journalistes du Togo à faire preuve de professionnalisme et de responsabilité avant tout propos, toute publication ou diffusion.

En dépit de cet appel de l’instance d’autorégulation et des échanges directs que les responsables de l’OTM ont eu avec certains acteurs de la presse togolaise, le bimensuel « Focus Infos » dans son édition n°181 du 24 mai et l’hebdomadaire « Le Combat du Peuple »,» dans sa publication n°922 du 29 mai s’en sont pris ouvertement ou malicieusement à des confrères.

Invités à s’expliquer devant le Tribunal des pairs réuni en audience ce 30 mai 2017, seul le directeur de publication de « Focus Infos », Jean-Paul AGBOH-AHOUELETE s’est présenté alors que le directeur de la rédaction de « Le Combat du Peuple », Lucien Djossou MESSAN a choisi de ne pas répondre à l’invitation et ce malgré toutes les démarches entreprises en son endroit.

Au cours de l’audience, le directeur de publication de « Focus Infos » a fait amende honorable en reconnaissant la violation des règles de la confraternité par ses écrits et a promis qu’à son niveau l’incident était clos.

Après délibération, l’OTM a décidé d’adresser un avertissement au directeur de publication de « Focus Infos » pour violation des articles 1, 4 et 16 du Code de déontologie des journalistes du Togo. Quant au directeur de la rédaction de « Le Combat du Peuple », il écope d’un blâme pour avoir non seulement violé les mêmes articles mais aussi pour n’avoir pas répondu aux appels répétés de l’instance d’autorégulation mis en place par les journalistes eux-mêmes. L’OTM demande à la HAAC d’en tenir compte.

L’OTM saisit cette occasion pour exhorter tous les journalistes à plus de retenue et leur demander une fois encore à faire preuve de professionnalisme et de responsabilité en respectant le Code de déontologie des journalistes du Togo qu’ils se sont librement donné.

Fait à Lomé le 30 mai 2017

Pour l’OTM,

Le Président,

Aimé Komla Dodzi EKPE

 

Ampliations

Présidence de la République : pour information

Primature : pour information

Ministère de la Communication : pour information

 

HAAC : pour collaboration

Les médias publics et privés : pour publication et diffusion

CONAPP, UJIT, SAINTJOP, SYNLICO, PPT, SYNJIT, URATEL, CETEP, ATOPEL : pour information et sensibilisation des membres

 

Maison de la presse : pour affichage

Intéressés : pour collaboration

Commentaire d'article

Umalis