Agro-Environnement

Togo / Le mouvement « Nouveau Citoyen » s’oppose à l’extraction sauvage du sable

Depuis l’arrêté ministériel de 2011 interdisant l’exploitation et la commercialisation du sable et du gravier de mer, les acteurs du domaine se sont rabâchés sur le sable du littoral des cours d’eau. A cet effet, le mouvement NOUVEAU CITOYEN (mNC) fait de la lutte contre la création anarchique des carrières sauvages d’extraction de sable son cheval de bataille en vue de d’assurer la santé des populations et la protection de l’environnement.

« Dans une ville en pleine expansion comme Lomé, on ne peut pas comprendre que des gens véreux pour des intérêts lugubres creusent de grosses fosses à travers lesquelles, ils extraient et commercialisent du sable, occupant ainsi les terrains devant servir d’infrastructures de logement et de développement pour les populations. De grands trous qu’ils n’arrivent plus à fermer à la fin, créant ainsi des lacs artificiels qui sont remplis de moustiques et d’ordures des fois, causant des épidémies de tout genre aux populations riveraines », a déploré le président du mouvement NOUVEAU CITOYEN, Espoir Amévi Dodji Koudjodji.

Selon l’avis des experts, il est important d’effectuer une étude d’impact environnemental et social avec l’accord des autorités en charge des mines et de l’environnement avant toute exploitation de carrière afin de préserver la zone concernée. Au contraire, Kégué, Togblékopé, Adétikopé, Zanguéra, Nimanya, Dévikinmé, Alogavi entre autres constituent des cibles pour ces actes inciviques et illégaux. Les acteurs concernés font usage des outils rudimentaires sans aucun permis du ministère des Mines et de l’Environnement.

A cet effet, le mouvement interpelle les autorités compétentes, notamment le ministère de l’Environnement, celui des Mines et ses services techniques, le ministère de la Sécurité et l’Agence Nationale de Gestion de l’Environnement (ANGE) afin de mener des actions concrètes pour régulariser la situation devenue alarmante.

Commentaire d'article

Umalis