Politique

Togo / Jean-Pierre Fabre : « Au peuple de mener lui-même la bataille pour les réformes »

Pendant le meeting d’information du Combat pour l’Alternance Politique en 2015 (CAP 2015) samedi dernier à Bè Kondjindji, le chef de file de l’opposition Jean-Pierre Fabre a joué sur les mots pour aider les manifestants venus nombreux à voir clair dans le jeu politique du gouvernement togolais. Vu que les députés de l’opposition ne pèsent pas devant ceux de la majorité au Parlement, il a appelé le peuple togolais à mener sa propre lutte pour les réformes.

« C’est le peuple qui a envoyé les députés à l’assemblée nationale pour une mission précise. Voilà que ceux-ci ne donnent pas de rendement. Nous demandons à ce peuple de se lever pour mener lui- même la bataille des réformes », a-t-il indiqué en langue locale. Présentant la population dans un état d’esclavage, le Président national de l’Alliance Nationale pour le Changement (ANC) a souligné que « c’est toujours l’esclave lui-même qui se libère du joug de la servitude ». Pour Jean-Pierre Fabre, le peuple doit prendre son destin en main et se substituer aux parlementaires qui ont fait montre de leurs limites vis-à-vis des aspirations du peuple.

Par ailleurs, il n’est pas passé par quatre chemins pour démontrer aux militants et sympathisants du CAP 2015 que ce sont les députés UNIR qui s’érigent en obstacle pour la réalisation des réformes constitutionnelles et institutionnelles. Concernant le énième échec de modification constitutionnelle au Parlement, Jean-Pierre Fabre renvoie la balle aux députés du pouvoir qui, selon lui « ne font que du dilatoire ». A cet effet, le président de l’ANC invite les populations à rester mobilisés afin de répondre massivement à leur prochaine marche de protestation à nulle autre pareille.

Commentaire d'article

Umalis