Développement Technologie

Le Togolais Samuel Fangnon a élaboré un projet d’industrialisation pour son pays

Ingénieur et expert en mécanique, Samuel Fangnon nourrit de l’ambition pour l’Afrique et en particulier pour le Togo à travers un plan d’industrialisation. Ce projet comprend la création d’un centre de formation de 10.000 ingénieurs mécaniciens au Togo et pourra être ensuite répliqué dans les différents pays du continent pour parvenir à l’émergence africaine par l’industrialisation.

Selon Samuel Fangnon, la question de l’émergence du continent africain exige de grandes réflexions et des propositions concrètes et réalistes en vue du redressement de l’économie du continent. Cependant, après plus de 50 ans d’indépendance, les pays africains n’ont pas pu relever le défi d’un développement économique basé sur l’industrialisation. Ainsi donc, le déficit industriel représente l’une des principales causes d’une croissance économique fragile, du sous-emploi toujours grandissant et du sous-développement. Pour preuve, la part de l’Afrique dans la valeur ajoutée manufacturière mondiale est passée de 6.2% à 3.3% entre 1985 et 2009.

A cet effet, il urge de mettre en œuvre en Afrique une politique industrielle adéquate en vue de permettre au continent de se faire une place sur la scène économique et politique mondiale. A propos de son projet de création d’un centre de formation en ingénierie-mécanique, le togolais Samuel Koffi Fangnon résidant au Niger le justifie par ces mots : « le mécanicien est un élément clé dans le succès de tout projet de construction de bâtiment, construction de route, transport aérien, transport maritime, agriculture, élevage, transformation des produits agricoles, exploitation des mines etc… Le mécanicien est indispensable dans toutes les activités de production dans ce monde ».

En outre, l’ingénieur donne l’exemple des pays asiatiques dont l’Inde et la Chine qui ont su faire de la mécanique est un élément déclencheur de l’industrialisation. En attendant l’opinion des pouvoirs publics togolais sur la question,  Samuel Fangnon et son équipe demande le soutien du peuple togolais pour la mise en place de ce centre de formation afin de poser les bases du développement industriel du Togo.

Commentaire d'article

Umalis