Justice Sécurité

La police togolaise outillée à faire face aux nouvelles formes de criminalités

Dans le cadre du Programme national de modernisation de la justice togolaise (PNMJ), le ministère en charge de la justice a organisé à l’endroit de la police togolaise, une formation à la maitrise des technologies de l’information et de la communication (TIC). L’objectif est de former ces derniers aux nouvelles formes de criminalités.

Pour le ministre de la Justice, Pius Kokouvi Agbétomey, face à la recrudescence de nouvelles formes de criminalité (blanchiment de capitaux, financement du terrorisme, traite des personnes, trafic d’armes, piraterie maritime, trafic de stupéfiants, etc), avec des moyens sophistiqués à la faveur des TIC, il est plus qu’indispensable d’outiller les officiers de police à la maitrise de l’outil informatique, afin de les mettre au même diapason que ces criminels. « Pour être appropriée à la criminalité de notre temps, la riposte doit avoir pour socle, la parfaite maîtrise des moyens utilisés par les délinquants comme leur modus vivendi », a-t-il prévenu.

C’est le Centre de formation des professions de justice (CFPJ) de Lomé, qui dirige ladite formation. Ces officiers au cours de la formation, vont s’exercer à cacher leur travail, saisir leurs PV d’enquête et les garder pour d’autres enquêtes. « Nous voulons que ces acteurs qui interviennent dans la chaîne pénale s’approprient l’usage de l’outil informatique pour les investigations, constater les infractions, conserver les preuves et assurer la traçabilité », a ajouté Suzanne Soukoudé, Directrice du centre formateur.

Commentaire d'article

Umalis