Diplomatie

Le Maroc désire intégrer la CEDEAO, un émissaire du roi Mohamed VI au Togo

Le prochain sommet des chefs d’États de la CEDEAO, aura lieu le 4 juin prochain à Monrovia au Liberia. Dans le cadre des préparatifs cette conférence de la Communauté économique des États de l’Afrique de l’ouest, un émissaire marocain a rencontré ce vendredi à Lomé, le président de la république Faure Gnassingbé. Cet émissaire a été envoyé par le roi Mohamed VI du Maroc, qui désire faire entrer son pays dans la CEDEAO.

Il s’agit de Nasser Bourita, ministre marocain des affaires étrangères et de la coopération, qui à la sortie d’audience avec le président togolais, confie à la presse : « l’entretien a porté sur les questions régionales, notamment sur le prochain Sommet de la CEDEAO ». Au menu également des discussions, la possibilité d’amélioration des relations bilatérales entre le Togo et le Maroc.

Pour rappel, la CEDEAO regroupe 15 pays. Il s’agit du Bénin, du Burkina Faso, du Cap Vert, de la Côte d’Ivoire, de la Gambie, du Ghana,  de la Guinée Conakry, la Guinée Bissau, du Liberia, du Mali, de la Mauritanie, du Niger, Nigeria, Sénégal et du Togo.

Le Maroc est un pays magrébin et fait partie de l’Afrique du nord.

Commentaire d'article

Umalis