Société

Litiges fonciers, 4.000 Moba du Burkina-Faso s’exilent au Togo

D’après un communiqué du gouvernement togolais publié ce mercredi, des milliers de Moba  du Burkina-Faso s’exilent depuis mardi au Togo, à la suite d’un affrontement entre Yanga et Moba dans le village de Kabou dans la province de Koulpélogo au Burkina Faso, sur un problème foncier.

Selon l’État togolais, cette malheureuse tragédie a fait déplacé, près de 4.000 de personnes, qui sont pour la plupart installées provisoirement dans les écoles de Djakpaga (Tône), Babidouaré, Samnaba et Badibou (Cinkassé), dans la région des savanes. « Ces déplacés pour la plupart des femmes et des enfants sont arrivés sans effet dans notre pays à la recherche de secours et se trouvent dans une situation de précarité. Les enfants sont déjà menacés d’anémie et des cas de diarrhée sont signalés », indique le gouvernement togolais.

« L’État togolais pour sa part rassure des mesures urgentes prises pour venir en aide aux déplacés. Il demande à la population locale des villages hôtes, une grande solidarité, envers les déplacés », indique le communiqué. Rappelons que, les Moba sont un peuple du nord du Togo, plus précisément dans la région des savanes. Ils sont également au Ghana et au Burkina Faso.

 

Commentaire d'article

Umalis