Politique

Togo : CAP 2015 en meeting ce samedi 27 mai pour exiger la révision constitutionnelle

Les partis politiques membres de CAP 2015 adressent une invitation aux populations de Lomé et de ses environs dans le cadre de la tenue d’un grand meeting ce samedi 27 Mai 2017 à partir de 14 heures à Bè Kondjindji en vue d’informer les populations togolaises sur la situation sociopolitique du Togo qui fait de lui  une curiosité de « démocrature » dans la sous région.

Pour le CAP 2015, trois principaux faits justifient ce grand rassemblement :

  1. Les nombreux blocages et obstructions déployés par les députés RPT/UNIR, dont le dernier coup de force du 18 Mai 2017 à la commission des Lois de l’Assemblée nationale, pour empêcher, en violation de la décision de la Cour constitutionnelle, la proposition de Loi modificative des articles de la Constitution, introduite le 29 Juin 2016 par les députés ANC et ADDI.

2. La décision N° C-001/17 du 22 mars 2017, de la Cour Constitutionnelle du Togo, demandant à la Commission des lois de l’Assemblée nationale de reprendre l’examen de la proposition de loi de révision constitutionnelle, suspendu le 05 août 2016,

3. Le refus obstiné du Chef de l’Etat, Faure Gnassingbé, de mettre en œuvre les réformes institutionnelles, constitutionnelles et électorales préconisées par l’APG, faisant ainsi du Togo, le seul pays de l’Afrique de l’Ouest qui n’a pas connu d’alternance politique depuis cinquante années.

« Togolaises, Togolais, comme nous le rappelle la Conférence des Evêques du Togo dans son message à l’occasion du 57ème anniversaire de l’indépendance de notre pays : « Le principe de l’alternance politique, avant d’être une valeur démocratique, est surtout une exigence de droit naturel……Il ne s’agit donc pas d’une faveur que l’on pourrait accorder ou non au peuple ; il est plutôt question d’une exigence capitale que tout citoyen ou parti politique devrait respecter. »

Organisations de défense des droits de l’homme, associations de presse, syndicats et associations de la société civile, travailleurs des secteurs public et privé, élèves, étudiants, revendeuses des marchés, taximen et zémidjans, populations des villes et des campagnes, soyons tous au rendez-vous des enjeux de l’heure, ce samedi 27 Mai 2017, à partir de 14h à Bè Kondjindji. »

Fait à Lomé, le 24 Mai 2017

Pour CAP 2015,

Le Responsable de la Communication

Eric DUPUY

Commentaire d'article

Umalis