Politique

Togo : Réaction de Pascal Adoko de la CDPA, suite au voyage de Faure à Ryad

Le secrétaire général adjoint de la Convention démocratique des peuples africains (CDPA), était l’invité dimanche dernier de l’émission « D 12 », sur la radio Pyramide Fm.  L’acteur politique qualifié comme l’un des plus farouches à la CDPA contre le pouvoir de Faure, s’est prononcé par rapport au dernier voyage du chef de l’État Faure à Ryad, où il a participé au Sommet islamique arabo-américain.

A la question, Faure Gnassingbé serait-il déconnecté des réalités togolaises, M. Adoko répond par l’affirmatif. Ce dernier n’arrive pas à expliquer, les nombreux voyages du président malgré les problèmes du pays. C’est le dernier voyage à Ryad en Arabie saoudite, qui est la goutte d’eau qui fait déborder le vase. Le secrétaire général adjoint a estimé que ce voyage du N°1 togolais n’a aucun impact sur la vie de la population togolaise. « Le combat contre le terrorisme est un combat commun. Si on me dit que le Togo s’engage dans une coalition en Afrique de l’ouest contre le terrorisme, je comprendrai. D’aller faire la guerre au Yémen, je ne sais plus », a déclaré le responsable de la CDPA.

Selon lui, si Faure a connaissance des réalités togolaises et assure pleinement son rôle de chef de l’État, il serait fatigué après 12 ans de pouvoir et ne chercherait pas à à briguer d’autres mandats. L’homme poursuit en disant que ce mandat que le chef de l’État a dénommé « mandat social », n’est rien d’autre que tromperie. Et les réalités togolaises le confirment.

 

Commentaire d'article

Umalis