Agro-Environnement

Togo : La noble cause du mouvement « Ecojogging » a des échos favorables à l’international

En quatre éditions, « Ecojogging » compte déjà près d’une centaine d’adeptes et 100 kilogrammes de déchets plastiques ont été recyclés. Œuvre du journaliste togolais Félix Tagba, le mouvement « Ecojogging » est né en janvier dernier et continue de susciter la curiosité des uns et des autres. C’est un mouvement qui a adopté un autre angle d’action environnementale.

Selon son promoteur Félix Tagba, « Ecojogging » est un mouvement mondial éco-citoyen qui consiste à courir, tout en ramassant les déchets, surtout les sachets plastiques et à les recycler ensuite, d’où son nom dérivé de « Eco » pour écologie et « jogging » pour la course à pied. Ainsi donc, le sport, la citoyenneté et la protection de l’environnement ne font plus qu’un pour un corps sain dans un environnement sain.

« La différence c’est que les populations s’impliquent elles-mêmes dans la protection de l’environnement. Plusieurs personnes après avoir participé à Ecojogging sensibilisent à leur tour leur entourage sur l’importance de protéger et de rendre notre environnement propre. Le recyclage que nous faisons après la course est aussi un élément essentiel », explique M. Tagba.

Par ailleurs, le mouvement « Ecojogging » a déjà pris racine à Accra au Ghana et en France. En outre, d’autres pays comme la Guinée, la RDC, le Bénin, le Sénégal et l’Haïti s’intéressent à l’initiative.

Commentaire d'article

Umalis