Santé

L’AJEDI et l’UFE en guerre contre les médicaments de rue et l’automédication au Togo

En croisade contre l’automédication et les médicaments de rue, l’Association des jeunes pour l’entraide et le développement intégral (AJEDI) et l’Union des français de l’étranger du Togo (UFE), ont lancé ce dimanche à Lomé, la deuxième édition des « Journées médicales ». Ces deux associations, veulent travailler en synergie pour lutter contre ces fléaux qui gangrènent la société togolaise.

Le but visé selon le chargé du projet à AJEDI, Mawuli Philippe Amoussouvi, est d’amener la population togolaise à opter pour des consultations médicales avant une quelconque utilisation de médicaments. Il s’agissait donc des journées de sensibilisation et d’information des populations sur les risques liés à l’automédication et à l’usage des médicaments de rue.

Au programme des « Journées médicales », des consultations médicales gratuites, des sensibilisations contre l’automédication, des tests de paludisme et de glycémie, des distributions de médicaments et un festival de football.  Pour cette première journée de l’évènement, c’est la population de Kégué qui a été à l’honneur. Après, les deux associations mettront le cap sur Djagblé pour la même initiative.

Pour Jean Philippe Maizoue, Président de l’UFE Togo, cette collaboration avec AJEDI s’inscrit dans le cadre de sa mission, celle d’œuvrer à l’amélioration de la santé des communautés. Ainsi, du 9 au 13 août prochain à Sanguéra, l’UFE compte intensifier la lutte contre les faux médicaments aux côté du Club rfi du Togo.

Commentaire d'article

Umalis