Sécurité

Les armes en circulation au Togo seront identifiées et marquées

Le ministère de la sécurité et de la protection civile en collaboration avec le Centre régional des Nations Unies pour la paix et le désarmement en Afrique (UNREC), a procédé ce jeudi au lancement du projet de marquage des armes au Togo. Il intervient dans le cadre de la lutte contre la montée du terrorisme et du djihadisme.

Ce projet d’appui à la destruction des armes, munitions et autres matériels connexes et au marquage des armes au Togo, constitue le point 16 des Objectifs de développement durable (ODD). Il vise à promouvoir des sociétés pacifiques et inclusives, gage d’un développement durable. Ainsi, le Togo peut désormais a travers ce projet, utiliser les standards internationaux de marquage et de gestion des armes conformément aux instruments juridiques en la matière.

Le projet permettra en outre d’évaluer l’état de gestion des stocks d’armes et munitions. Il comprend un autre volet, celui de la formation (bonnes pratiques et les nouvelles techniques de gestion et de tenue des stocks et munitions) du personnel en charge de la gestion de dépôts d’armes et munitions. Pour le ministre de la sécurité Yark Damehane, ce projet vient moderniser l’action des forces de défense et de sécurité en matière de contrôle et surtout améliorer la lutte contre la circulation et le trafic illicite des armes légères et de petit calibre au Togo.

Après l’exécution du projet, une base de données électroniques sécurisée et fiable des armes civiles et de guerres marquées, devra être disponible.

.

 

 

Commentaire d'article

Umalis