Agro-Environnement

Des raisons suffisantes pour encourager la production du miel

L’apiculture est l’un des filières les plus négligées dans le programme de développement au Togo. Cependant, sur toute l’étendue du territoire, près de 1.500 apiculteurs gèrent 20.754 ruches d’abeilles. Cependant, la production locale de cet important breuvage est insuffisante par rapport à la consommation intérieure. Vrai don de la nature, le miel a d’innombrables vertus qui plaident en faveur de sa production, sa commercialisation et sa consommation.

En effet, le miel est un antibactérien et un antifongique puissant qui canalise le pH du corps. Source de minéraux, de vitamines, et d’antioxydants, il renforce l’immunité du corps humain. D’ailleurs, savez-vous que le miel stimule l’énergie et atténue la fatigue ? Pour accélérer votre perte de poids, buvez de l’eau chaude avec du citron et du miel sur un estomac vide. Malgré le fait que le miel contienne plus de calories que le sucre, lorsqu’il est consommé avec de l’eau chaude, il aide à digérer les graisses stockées dans votre corps et favorise la prolifération des bonnes bactéries dans l’intestin.

Par ailleurs, le miel soulage les maux de gorge et prévient les maladies cardiaques en améliorant la circulation sanguine. Il apaise les brûlures et désinfecte les blessures par un simple mélange de miel et d’ail appliqué directement sur les plaies infectées. Il soulage les indigestions et le reflux acide en protégeant l’estomac des ulcères et autres troubles gastro-intestinaux. Le miel permet de lutter contre l’anémie en préservant le nombre de globules blancs dans le sang.

Pour toutes ces raisons, dans un projet baptisé « Abeille », l’Union européenne et l’Union africaine comptent soutenir le Togo dans le processus de développement de l’apiculture. En effet, cette filière contribue au développement rural et au maintien de la biodiversité. Cependant, les nombreux producteurs particuliers répartis sur tout le territoire n’arrivent pas à offrir une production locale à la hauteur de la demande intérieure. Il faudra donc un programme de renforcement de capacités pour revoir le rendement à la hausse.

Commentaire d'article

Umalis