Education

Togo: vers l’élaboration d’un livre d’orthographes harmonisées dans les pays de la CEDEAO

L’ Académie africaine des langues (ACALAN) tient depuis lundi à Lomé, un atelier de réflexion sur le développement de la terminologie en langues africaines dans les domaines de la santé et des droits de l’Homme et sur la campagne de plaidoyer pour l’utilisation des orthographes harmonisées  dans les pays de la CEDEAO.

Cette rencontre de cinq jours a pour objectif d’apporter une dimension linguistique dans le discours sur les droits de l’homme, de normaliser et diffuser le matériel en langues africaines, consolider le cadre méthodologique pour développer les terminologies relatives aux matériels médicaux et plaider pour l’utilisation d’un livre d’orthographes harmonisées dans la compilation de dictionnaires et de manuels scolaires.

D’après le Secrétaire exécutif par intérim de l’Acalan, Dr Lang Fafa Dampha, il faut aujourd’hui plus d’engagement pour traduire dans les actes, les recommandations de l’atelier de Dar-es-Salam. Il faut  « s’engager pour la mise en œuvre des recommandations de l’atelier de Dar-es-Salam, afin de doter les langues africaines et préconiser l’utilisation des orthographes harmonisées dans le but d’avoir un impact non seulement sur la santé et les droits humains, mais aussi sur le système éducatif de l’Afrique », a-t-il souligné.

L’atelier de réflexion a réuni les experts des États membres de la CEDEAO, du Kenya, du Rwanda, des membres des commissions de langues transfrontalières véhiculaires de l’ACALAN, des points focaux des États membres concernés. Rappelons que l’Académie est créée en 2001 et a pour objectif, de promouvoir et développer les langues africaines et aussi œuvrer pour le renforcement de la coopération entre les États africains en matière de langues africaines. Elle est une institution spécialisée de l’Union Africaine (UA).

 

Commentaire d'article

Umalis